Solutions pour
l'Entreprise Intelligente et
l'Expérience Collaborateur

Blog Veryswing - Actualités


Comment les DAF peuvent-ils gérer les impayés pour optimiser la trésorerie de leur entreprise ?




Actualités  |  30/08/2019

De nombreuses entreprises rencontrent des problèmes de trésorerie ce qui impacte leur développement Elles ne peuvent ni investir, ni embaucher. Un des facteurs de ce fléau, les factures impayées. Malgré la législation, 58,3%* des entreprises sont victimes d’impayés. Il existe pourtant des solutions pour prédire les besoins financiers et ainsi anticiper la casse.

Le fléau des retards de paiement

Vous avez sans doute lu et relu dans l’actualité, au cours de ces derniers mois, des articles concernant des amendes astronomiques prononcées par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) pour des retards de paiement inter-entreprises.

En moyenne, les délais de paiement en France se situent entre 45 et 60 jours, toutefois, malgré la législation, 58,3% d’entreprises sont victimes d’impayés. Ce fléau freine la croissance de ces entreprises, qui en plus de ne pas pouvoir investir et embaucher, doivent, elles aussi, payer des créanciers.  

 

Que dit la loi sur les délais de paiement ?

Selon la loi de Modernisation de l’Economie, les délais de paiement sont de 30 jours après la réception des marchandises ou de la prestation. Avec un accord des deux parties, le délai peut aller jusqu’à 60 jours. Un délai de 45 jours fin de mois peut être convenu par dérogation. Les délais doivent être lisibles sur la facture et les Conditions Générales de Ventes (CGV).

En cas de non-respect, des sanctions allant jusqu’à 2 millions d’euros peuvent être prononcées et en cas de récidive, l’amende peut doubler (dans un délai de deux ans à partir de la date de la première sanction).

 

La technologie au service des DAF

Au-delà du cadre légal, les technologies ont vu naître des outils pour aider les DAF à anticiper les factures impayées et mettre en place une stratégie. Ces outils peuvent effectuer des relances automatiques par e-mails et/ou courriers postaux, réaliser un suivi des factures non réglées, une analyse financière pour identifier les besoins et étudier les comportements de paiement des clients.

A partir de ces informations, le DAF prend des décisions stratégiques (telle que l’affacturage, par exemple) pour anticiper les besoins financiers, optimiser sa trésorerie et ainsi, la pérennité de l’entreprise.

 

Quel outil utiliser pour anticiper ses finances ?

Comme vous devez vous en douter, nous vous parlerons de VSA.

Le logiciel vous accompagne dans le suivi de vos factures pour anticiper les impayés.

Des indicateurs chiffrés et graphiques (encours, délais, etc.) vous permettent d’avoir une vision d’ensemble sur le statut de vos factures. De ces informations, le logiciel vous permet d’effectuer des relances clients grâce à des e-mails personnalisables, des scénarios téléphoniques et même des lettres-types pour des envois postaux.

Vous pouvez suivre le statut de vos factures et un historique est proposé pour chaque client. De là, vous pouvez effectuer une analyse des clients régulièrement en retard dans leurs paiements pour mettre en place une stratégie adaptée (affacturage ).

Pour aller encore plus loin, VSA vous donne une vision sur trois mois glissants de votre trésorerie qui est mise à jour automatiquement en fonction des activités financières réalisées (ventes, achats, etc.).  Vous pouvez donc suivre votre trésorerie et optimiser le budget des prochaines semaines.

Le logiciel est composé de nombreuses fonctionnalités qui vous aideront au quotidien dans votre gestion financière.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour un essai gratuit ou une démo.

 

*Source : étude Euler